mardi 28 juin 2011

Wedding blues ?

Dimanche, lendemain du mariage, j'ai versé quelques larmettes : le wedding blues, oui. Ce qui n'a rien avoir avec le traiteur qui n'avait pas fait ce qu'on lui avait demandé ("c'était juste PAS la bonne vaisselle, PAAS les jolis couverts choisis, ah bon vous n'avez pas eu le temps de faire la vinaigrette de la salade, c'est pourtant pas compliqué de mélanger de l'huile d'olive et de la moutardeeeeeee !"). Ce n'est que détails, non ? Et ce n'est pas non plus parce que je n'ai dormi "que" trois heures en trois nuits. Puis, nous avons rangé encore et encore, nettoyé, rendu les clés, fait les comptes (oops), trouvé le quoi qui était à qui, partagé les petits fours qui restaient et qu'on aurait mangé jusqu'à la fin de l'été, regardé Silence ça pousse pour prendre quelques conseils car mon salon ressemblait à chez Truffaut, sans parler des démarches administratives… pas encore achevées je te rassure. Pfffffffff.
Puis, il fait beau. "Oh, les mariés, non, c'est vrai 4 jours d'orages et de pluie battante au mois de juin, dans le Sud de la France, c'est pas de chance","Mariage pluvieux, mariage heureux", leitmotiv que nous avons dû entendre à peine 518 fois !
wedding_blues
Heureusement, les premières photos arrivent. On prépare les remerciements (je t'en reparle). Puis, il faut absolument que je te parle de ce dimanche extraordinaire que nous avons vécu. Un jour ordinaire en fait, invités à déjeuner chez un couple d'amis. Nous arrivons chez eux, les volets sont fermés (tiens ?). Nous sommes dans le salon, le store se lève pour rejoindre le jardin et là : tous nos Amis nous crient SURPRISE ! C'est le revivre du mariage. Tu connais toi ? Ils sont tous là : amis, cousines et cousins, belles-soeurs et beaux-frères ! Ils ont cuisiné pour dix repas, ils nous ont offert un beau Livre photos avec les clichés de nos enterrements de célibataire (encore jamais vus) et du mariage. Je ne vous dirais pas que nous avons été très émus (que les larmes n'étaient pas loin). Je ne vous dirais pas à quel point je me sens fière de les avoir auprès de nous. Vivre à leurs côtés me remplit de joies. Trois semaines qu'ils nous concoctent cette belle surprise, en douce. Même le frère jumeau de Didou a gardé le secret. Je ne vous dirais pas non plus que la majorité des personnes présentes ce joli jour ensoleillé, je les ai connues grâce à mon amoureux Mari. J'ai fait ce jour-là un discours qui n'en était pas un, car l'émotion trop intense. Aujourd'hui, je ne dis pas, j'écris à quel point tant d'amitié, d'amour et de joie rendent mon coeur heureux et mes yeux si mouillés. Parce que, tout simplement, je vous kiffe, je vous aime ♥ ♥ ♥

Et toi, tu connais le wedding blues ??? Et toi aussi t'as des amis supers et une famille au top ?

merci_2

Posté par Coco et didou à 15:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Wedding blues ?

    sacré revivre

    Pour le wedding blues je n'ai pas franchement de comparatif:car pas mariée mais bon...moi aussi après TON mariage j'avais le blues alors t'imagine si un jour c'est mon tour!!!

    Par contre,pour le revivre,je confirme:c'était vraiment super!!
    Quelle bonne journée passée tous ensemble.
    On s'est régalé rien que de vous voir étonnés,émus et heureux!!

    Euh..c'est quand la prochaine tous ensemble??!!

    Posté par alex, mardi 28 juin 2011 à 17:41 | | Répondre
  • oui, c'est vrai, Alex a raison

    Posté par cécile, mardi 28 juin 2011 à 18:35 | | Répondre
  • Bon, Corinne, c'est QUAND que tu l'arrêtes ce blog qui me fait quasi-chialer à tous les coups ?????? Nan, parce que les kleenex et le rhume des yeux, ca fait un moment que ca dure là hein !!!!!!

    Posté par cécile, mardi 28 juin 2011 à 19:41 | | Répondre
  • wedding blues

    J'ai préparé notre mariage pendant un an (j'ai même créé un blog) et le 4 juin dernier, nous nous sommes unis devant l'adjointe au maire de Cherbourg et devant Monsieur le Curé et Dieu. J'étais très motivée, j'ai passé de longues heures sur le blog à l'alimenter en articles sur l'organisation de notre mariage. A réserver la salle, le traiteur, à choisir le menu, la décoration, ma robe, le costume de mon mari...Et puis le jour J est arrivé et a défilé à une vitesse TGV. J'étais entourée de ma famille, de mes amis qui sont devenus ceux de mon chéri. Ils sont tous venus de Paris. La veille ou le jour même. J'étais émue. Et puis ils sont repartis. Ils me manquent déjà beaucoup, ce qui est la cause de mon wedding blues. Mais pas seulement, je me retrouve inactive, je ne travaille toujours pas car la région n'offre pas beaucoup de possibilités de bosser dans le secrétariat. Je m'ennuie quand Olivier travaille, enfin bref...la vie continue et ce jour mémorable est déjà loin... alors je feuillète l'album et les photos pour me redonner le sourire et l'émotion qui va avec.

    Posté par Dominique, samedi 10 septembre 2011 à 20:36 | | Répondre
Nouveau commentaire